Accueil > Parents et professionnels, acteurs ensemble > Le développement en milieu rural

Un fourmillement d’initiatives

Un fourmillement d'initiatives

Pour l’Acepp, le milieu rural a toujours été source d’inventivité, d’innovation et d’expérimentation : démarche de développement local, premières initiatives parentales autres que des lieux d’accueil, multiaccueils expérimentés avant leur généralisation nationale…

Retrouvez la page Facebook du programme Apemac 2020 : Accueil d’enfants et parents en Massif central.

Si l’Acepp s’est créée autour de quelques de crèches parentales issus de grandes villes, très rapidement de nombreux projets ont émergé en milieu rural dont la caractéristique est d’être des formules combinant plusieurs services avec des centres de loisirs, des cantines, des relais assistants maternels… En réalité, quand les territoires sont moins denses, les familles plus isolées, les ressources moins importantes, parents, professionnel-le-s et élus font preuve de créativité et de souplesse.

C’est en milieu rural que le réseau Acepp accompagne le plus de projets petite enfance (les microcrèches particulièrement), mais aussi :
- des cafés de parents,
- des maisons de la famille,
- des ludothèques,
- des projets itinérants,
- des projets intergénérationnels,
- des relais assistants maternels,
- des lieux d’accueil enfants-parents,
- des centres de loisirs,
- des cantines,
- des accueils périscolaires,
- des lieux passerelles
- des Universités Populaires de Parents… Tous ces espaces associatifs où les parents, les professionnels, les habitants s’impliquent pour agir sur leur environnement et celui des enfants…

BIENTÔT DES FICHES D’ACCOMPAGNEMENT DES TERRITOIRES seront éditées par l’Acepp pour l’émergence et la création de projets.


PUBLICATION

Accueillir les parents et les enfants, enjeux de territoires - Guide d’expériences, de méthodes et de réflexions en Massif central

Ce guide richement illustré témoigne des réalisations menées pendant les cinq années du programme Apemac en Massif central. Il présente les grands concepts et principes qui ont guidé les actions, les démarches engagées et présente des outils et méthodes...

JPEG - 9.9 ko

Édition Acepp, 64 pages, décembre 2013 (10,00 €, frais d’envoi compris)
Lire le guide.



COLLOQUE NATIONAL "Petite enfance, grands projets, levier de développement des territoires et de l’accueil" : témoignages et analyses des projets menés dans le Massif central pour accueillir les nouvelles familles et les enfants (le 9 octobre 2013 à Bellerive-sur-Allier).

LES ACTES DU COLLOQUE
"PETITE ENFANCE GRANDS PROJETS"
SONT PARUS

Lire et/ou télécharger les actes du colloque


---------------------

LE DÉVELOPPEMENT LOCAL RURAL MENÉ PAR LE RÉSEAU ACEPP

Le regard de Françoise Brochet
déléguée nationale Acepp

Penser l’accueil des enfants en milieu rural, c’est penser globalement à tous les espaces et aux temps de l’enfant. Parfois des lieux se créent suite à la fermeture d’une école pour maintenir les enfants sur place, mais quand un lieu d’accueil existe, c’est une dynamique de lien social qui se crée à partir des enfants et des parents, l’école ne ferme pas, des liens intergénérationnels se tissent entre une crèche et une maison de retraite voisine, des lieux passerelles entre la crèche et l’école… la proximité, l’interconnaissance donne une dimension plus large aux projets. Les lieux d’accueil s’inscrivent dans un environnement particulier et sont en adéquation avec le territoire de vie.

Les communes rurales ont petit à petit investi dans les modes d’accueil des enfants, considérant l’impact que les jeunes enfants et leurs familles pouvaient avoir en termes d’avenir de leur territoire, obligeant à repenser aussi l’habitat et le logement, les transports, la mobilité, la cohésion sociale… La Caisse nationale des allocations familiales a favorisé le développement des modes d’accueil par le biais des contrats enfance-jeunesse, le fond d’investissement a permis à de nombreuses collectivités locales de construire ou d’améliorer leurs locaux de façon conséquente. En 2004, les caisses de la Mutualité sociale agricole se sont engagées dans un partenariat étroit avec les Caisses d’allocations familiales en adoptant le principe de conventionnement des structures assorti du versement de la Prestation de service unique puis dans la plupart des départements en s’engageant dans les contrats enfance.
Dès les années 1990, plusieurs ministères ont proposé à l’Acepp de mener des actions de développement local en milieu rural sur le principe de : « ce que vous faites avec les parents dans les lieux d’accueil, vous pouvez le mener avec les habitants dans les villages pour améliorer la qualité de vie des familles. » C’est ainsi que l’Acepp s’est lancée dans des actions de développement local dans des territoires ruraux afin de tisser du lien social, faire émerger des initiatives de parents, d’habitants. C’est par une approche ethnologique que l’on peut analyser finement les questions d’identité, d’image, d’histoire, d’organisation des territoires et de lien entre les divers groupes d’habitants (familles du pays, familles nouvellement arrivées…) ayant des attentes et des modes de vie différents.
Comment concilier ces différentes attentes et ambitions dans des projets associant l’ensemble de la communauté locale ? Comment favoriser, stimuler, faire émerger des envies, des motivations, s’appuyer sur les ressources et non sur les manques pour initier des projets concourant à l’amélioration de la qualité de vie des familles ?

C’est ainsi que de nombreuses initiatives très diversifiées ont pu émerger. Il s’est agi, pendant plus d’une quinzaine d’année, d’accompagner, de soutenir, de favoriser l’émergence de projets portés par les habitants, les familles dans des territoires ruraux enclavés, en repli, en déprise démographique. C’est une capacité à redonner envie aux habitants, de transformer l’image souvent négative de leur territoire, en leur montrant qu’il est possible de transformer leur espace, d’être acteur de sa propre vie.
Dans le cadre de programmes européens, l’Acepp et de nombreuses fédérations territoriales de son réseau coopèrent des organismes, des acteurs ruraux pour échanger, partager des problématiques et des réflexions, des pratiques et des méthodes d’intervention. Ce sont les coopératives sociales italiennes et les mouvements de femmes en Espagne ; des organismes agissant pour le développement local au Portugal, en Espagne, en Italie, à Naples et en Grèce avec qui l’Acepp s’est associé afin agir avec les enfants et les parents, les acteurs locaux pour l’avenir des territoires ruraux. En 2004, dans le cadre du programme AMIE - Acteurs Milieu Rural Enfance, l’Acepp s’est engagée avec la Galice et ICE - Institut des Communautés Éducatives au Portugal, dans un projet autour de l’éducation, la participation des habitants, la citoyenneté dans les espaces ruraux. Ces échanges permirent à des parents, des professionnels, des élus des différents pays, de se retrouver, de partager des expériences enrichissantes et innovantes.
En France, l’Acepp partage ces réflexions avec de nombreux autres réseaux, tel les Foyers Ruraux, l’Unadel (mouvement de développement local), les Chrétiens du Monde Rural, les Maisons Familiales Rurales, Solidarité Paysans, le Collectif Ville-Campagne, les FNCIVAM - Fédération Nationale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural… qui tous œuvrent pour agir à partir du local, à partir des acteurs, parents et habitants dans une même vision de développement local, de solidarité, de lien social et de citoyenneté.
Depuis 2008, l’Acepp en lien avec cinq fédérations (Sud-ouest, Rhône, Ardèche-Drôme, Gard-Lozère-Héraut et en Saône et Loire avec la Fédération des foyers ruraux), a initié un programme dans le Massif Central sur la question de l’accueil des nouvelles familles et de l’attractivité des territoires. L’objectif étant d’accompagner les territoires, les parents/habitants, les initiatives parentales et lieux d’accueil à s’ouvrir aux nouvelles familles, créer du lien social, améliorer la qualité de vie des familles mais aussi de communiquer et partager les expériences entre acteurs du Massif par le biais de carrefours annuels, d’un site Internet Apemac. Ainsi, ce sont plus de vingt-cinq initiatives parentales et/ou lieux d’accueil qui ont vu le jour, une centaine de lieux d’accueil accompagnés dans une démarche d’ouverture, de nombreux temps et animations festifs, un vingtaine d’outils d’animation qui ont été créés dans seize départements.
L’intervention dans les territoires ruraux est importante :
- en poursuivant la mise en réseau, le partage d’expériences afin de ne pas reléguer les initiatives et les territoires les plus enclavés dans des zones de marges ;
- sans transférer les fragilités de certaines zones urbaines sur les campagnes qui parfois ont des attitudes de repli, de fermeture face à l’incertitude de leur avenir. Pour ce faire, il faut penser le lien et l’ouverture entre rural et urbain ; valoriser les initiatives qui ne sont pas toujours connues dans les espaces les plus isolés…

Malgré une démographie qui ne cesse de progresser, l’absence de services est importante en milieu rural. Depuis toujours s’inventent des projets avec des actions accompagnées par notre réseau grâce à des programmes, des dispositifs tournés vers le développement local, la cohésion des territoires avec une prise en compte spécifique des réalités temporelles, géographiques, culturelles.