Accueil > Le réseau ACEPP

Ardèche

Relier les montagnes et les générations

JPEG - 12.6 ko
L’Îlot câlin à Peaugres (07)

Conte, musique, bricolage, jardinage… avec parfois des intervenants extérieurs, créent des temps d’échanges très forts et se déroulent soit sur le lieu de résidence des personnes âgées soit à la crèche.

Dès la création du multiaccueil l’Îlot câlin, l’équipe éducative a souhaité lutter contre l’isolement par-delà les contraintes de la géographie locale. Aidées d’une conteuse plasticienne, les professionnelles ont conçu un livre géant pour aller à la rencontre du territoire, de ses habitants et de ses associations afin de construire des partenariats locaux. Avec l’ADMR, Aide à domicile en milieu rural, les enfants ont dessiné des cartes personnalisées qu’ils ont envoyées aux personnes âgées pour leurs anniversaires. Que de belles surprises ! En retour, les personnes âgées ont pris le temps d’une visite ou de l’envoi d’un petit cadeau.

Avec l’association Les crayons de soleil qui facilite les rencontres des personnes âgées avec les enfants, la crèche participe trois à quatre fois par an à des ateliers animés par des mamans et organise l’acheminement des réalisations "plastiques" des enfants vers les lieux de vie… Ainsi, des visites ultérieures, les enfants retrouvent leurs fresques dans les couloirs de la maison de retraite.

Variant de leur quotidien, à la crèche comme à la maison de retraite, ces temps précieux d’échanges et de convivialité s’organisent autour du conte, de la musique, du bricolage, du jardinage, de la cuisine, parfois avec les participations d’intervenants extérieurs (musiciens folkloriques, conteurs). Des rencontres qui favorisent la transmission et les échanges en toute simplicité.

Contact : Cécile RIVIER,
coordinatrice Réseau Petite Enfance Nord Acepp 07-26 (nordATreseau-enfance.org)

Lot

La lecture, passerelle entre les âges et les association

JPEG - 9.6 ko
Écoute s’il joue à Gourdon (46)

Grâce aux bénévoles retraités d’une association locale qui viennent à la crèche, une dynamique s’est d’abord installée autour de la lecture aux tout-petits puis, de nombreuses sorties se font ensemble.

Depuis plus de trois ans, la crèche parentale Écoute s’il joue est en relation avec l’association locale Lire et faire lire qui promeut l’accès à la lecture auprès des enfants et dont les bénévoles sont des retraitées. Une proposition faite par la présidente de Lire et faire lire a été très bien accueillie : une équipe de bénévoles viendra faire la lecture aux enfants dans la crèche, une heure trois fois par semaine en apportant une valise de livre de la bibliothèque municipale.

Aux bénévoles très motivées répond l’enthousiasme des petits qui attendent ces moments avec impatience ! Via la lecture, les uns et les autres ont appris à se connaitre en toute complicité. Les lectrices sont même devenues des compagnes de route de la crèche puisqu’elles participent également aux moments festifs et aux sorties poussettes à la bibliothèque ou au cinéma.

Contact : Marie-Claire BROS,
directrice Ecoute s’il joue
(ecoutesiljoueATorange.fr)

Puy-de-Dôme

Maison médicalisée et multiaccueil, ensemble

JPEG - 16.5 ko
Pain d’épices à Blanzat (63)

L’expérience, les besoins et les capacités de chacun sont valorisés. Le multiaccueil Pain d’épices et l’EHPAD, établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, situés au nord de Clermont-Ferrand, ont envisagé dès 2001 un projet intergénérationnel qui n’a vu le jour qu’en 2007. Soutenu par les élus, il a pour but de rompre l’isolement de personnes âgées.
Des rencontres s’organisent sans plus d’attente que celle de vivre un moment de détente et de se découvrir autour d’un jeu, d’une activité motrice ou d’un goûter. Pour Pain d’épices, penser l’intergénérationnel, c’est proposer une place de choix aux grands-parents également interlocuteurs privilégiés : ils sont souvent les liens entre les parents et la crèche ou accompagnateurs lors des sorties car disponibles… Ils sont aussi pleins de compétences comme le jardinage.
Ces projets permettent à chacun de se sentir valorisé, pris en compte et pour Pain d’épices, ils sont un enjeu de société, l’occasion d’aborder la question du lien avec nos aînés et plus largement celle de l’ouverture aux autres.

Contact : Véronique STILGER,
responsable technique adjointe de Pain d’épices
(multiaccueilpaindepicesATorange.fr)

Finistère

Quand la proximité réunit grands et petits

JPEG - 12.7 ko
Les Mésanges à Dirinon (29)

Située dans la maison de retraite, les activités de la halte-garderie se sont facilement mêlées à celles des personnes âgées.

Aux Mésanges, multiaccueil parental, les rencontres intergénérationnelles se sont faites tout naturellement autour d’une histoire, d’un goûter… puisqu’au départ le lieu d’accueil était situé dans une maison qui accueillait également les retraités pour des activités conviviales.

Le temps passant les plus âgés ont intégré une Maison d’accueil spécialisée. Les enfants ont continué à s’y rendre régulièrement avec leurs parents et les professionnelles du multiaccueil pour des activités, des temps festifs et des séances de psychomotricité qui permettent aux ainés de garder le mouvement et aux petits de l’acquérir. Avec les enfants, ce sont des étincelles, du bruit, de la spontanéité qui arrivent. Durant ces rencontres, on fait le plein d’échanges, on se donne des nouvelles. Des liens personnels se sont tissés. Ils témoignent tout simplement d’une attitude d’ouverture à l’autre, d’une volonté de créer des passerelles, de favoriser la transmission. Les Mésanges pensent aussi l’intergénérationnel au sein de la famille en ayant une démarche ouverte sur les grands parents qui sont donc accueillis régulièrement lors des fêtes et des activités.

Contact : Martine LEFOU,
directrice des Mésanges
(lesmesanges.martineATyahoo.fr)

Rhône

Quand l’intergénérationnel croise le handicap

JPEG - 16.1 ko
Les Oisillons du Ravatel à l’Arbresle (69)

Plusieurs actions tout au long de l’année rendent naturelles les rencontres entre les enfants et les personnes âgées.

Aux Oisillons du Ravatel, multi-accueil à gestion parentale situé à l’Arbresle, la question de l’intergénérationnel était une donnée de départ. En effet, les locaux des Oisillons jouxtent ceux d’un hôpital de longs séjours et le projet de rencontre entre enfants et résidents a très vite vu le jour avec l’appui des soignants, des parents et des professionnels.

Trois actions fortes se sont mises en place :

    • La première est organisée avec un kinésithérapeute et l’animatrice du long séjour autour de la motricité. Elle a permis aux enfants d’approcher la question du handicap et même d’essayer un fauteuil roulant ;
    • La seconde a pris racine dans le jardin valorisant les résidents dont certains sont des agriculteurs retraités ;
    • La troisième concerne les moments festifs où tous sont invités. C’est l’occasion pour les enfants de présenter les résidents à leurs familles et surtout de passer un bon moment autour d’un spectacle et d’un repas partagé.

Contact : Catherine TOMASI,
directrice des Oisillons du Ravatel
(ravatelATorange.fr)

Isère

Trait d’union pour l’intergénération

JPEG - 12.8 ko
La Balancelle à Moirans (38)

Les enfants n’ont pas toujours dans leur entourage quotidien l’occasion de côtoyer des personnes âgées ni leurs grands-parents. La rencontre est humainement très satisfaisante.

L’histoire du projet intergénérationnel a commencé dès le début, en 1988, au square où se retrouvent les enfants de La Balancelle3, structure d’accueil à participation parentale qui ne dispose pas alors de jardin et les résidents du Foyer logement pour personnes âgées.

La Balancelle a déménagé mais elle est restée suffisamment près du Foyer pour que les échanges continuent et même se formalisent : à partir de 2003, professionnels et parents de la Balancelle, professionnels et résidents du foyer, élus et techniciens locaux ont décidé de renforcer les liens intergénérationnels, d’ouvrir les structures sur la commune, de stimuler des personnes âgées, de socialiser les enfants…

Ce projet est un travail d‘équipe porté par le binôme des animatrices qui rassurent, prennent en compte les envies et osent des activités qui semblent compliquées à proposer à ces deux publics. Entre autres, le « pôtes âgés » qui a permis de voir pousser « les fruits de l’intergénération » !

Les temps de préparation et l’écoute sont primordiaux au bon déroulement des rencontres. On pense adaptabilité, rythmes, rituels pour favoriser l’interactivité dans le respect de chacun.

Contact : labalancelleATorange.fr

Cher

Un levier de développement du territoire

JPEG - 41.9 ko
Les ateliers parents-enfants au fils du temps à Massay (18)

Les ateliers parents-enfants Au fil du temps ont débuté fin 2011 à Massay, commune rurale du Cher. Organisés en partenariat avec la maison de retraite, lieu des rencontres, ils ont permis d’accueillir les enfants, leurs parents, les assistantes maternelles n’ayant pas accès à un Relais assistants maternels (Ram) et, bien sûr, les résidents une fois par mois pour une durée de deux heures.

Les rencontres débutent par un jeu collectif de présentation, se poursuivent par une activité, une petite collation et se terminent par un temps de lecture ou de chant. Chacun y participe selon ses envies. L’essentiel c’est d’être bien, dans le groupe, même quand l’échange se limite aux regards et à quelques paroles.

L’Arppe en Berry souhaite valoriser et poursuivre cette expérience qui a été présenté lors de son assemblée générale ainsi qu’aux REAAP et aux partenaires. D’autres établissements pour personnes âgées du territoire devraient être contactés afin de disséminer ce projet.

Contact : Lysiane COM
coordinatrice de l’Arppe en Berry Acepp 18
(infoATarppeenberry.org)