Accueil > Le réseau ACEPP > Des prises de position

Communiqué

Mars 2013 - Au tour des parents - l’Acepp en suspens

23 mars 2013

Madame Bertinotti, ministre déléguée chargée de la Famille, a présenté, le 16 février 2013, une synthèse des consultations pour la petite enfance et la parentalité et plusieurs orientations. L’Acepp donne son point de vue.

L’Acepp, qui a contribué, s’est félicité :

- que les parents soient davantage pris en compte dans les politiques de développement de l’accueil des jeunes enfants et du soutien à la parentalité, qu’ils ne soient pas stigmatisés mais mieux associés dans les démarches les concernant ;
- que les modes d’accueil soient des lieux d’éveil et d’épanouissement ouverts à tous les enfants, que leurs formes, individuelle ou collective, se complètent, qu’ils soient de qualité.

Par contre, l’Acepp s’interroge !

- Sur la suite car il n’y a pas eu de concertation : aucun espace de dialogue, de construction entre les parents, les professionnels, les institutions n’a été mis en place.
- Sur la proposition des schémas territoriaux, au niveau des communautés de communes, dans lesquels les parents devront être présents. Cet espace d’élaboration n’a pas été mis en œuvre au niveau national ainsi que l’Acepp le suggérait dans son « Manifeste pour une nouvelle politique de l’accueil » (mars 2012).
- Sur la promesse de l’abrogation du décret dit Morano (juin 2010), si ce n’est pas l’occasion de redéfinir le cadre de l’accueil des enfants, au regard des nouvelles attentes (horaires atypiques, handicap, mixité des familles…).
- Sur la mise en place d’une filière professionnelle « petite enfance » comme axe de pérennisation des emplois, pour assurer un accueil de qualité de tous les enfants.
- Sur l’intégration une démarche éducative et pédagogique dans les formations permettant la coéducation professionnel(le)s et parents.

Les crèches parentales du réseau Acepp existent depuis plus de 30 ans, ont su évoluer et s’adapter au gré des besoins des parents et des enfants. Leur expérience est immense en termes de soutien à la parentalité, d’égalité hommes femmes, d’ouverture à tous, de démocratie. Pourquoi, alors que certaines d’entre-elles sont en difficulté, ne sont-elles pas mieux soutenues à l’instar des crèches à but lucratif ?

D’autres innovations doivent être rendues possibles, notamment celles combinant l’accueil individuel et collectif, tout respectant le rythme et les besoins de l’enfant.

L’Acepp souhaite que des travaux de concertation soient engagés avec d’autres réseaux associatifs du secteur sachant que les conditions d’accueil des 2-3 ans à l’école, le secteur marchand, la gouvernance et un hypothétique service public de la parentalité n’ont donné lieu qu’à des annonces.

Toutes les contributions recueillies doivent nourrir une vaste concertation pour un changement réel et productif : « Conférence de consensus », « Grenelle de la Petite Enfance », peu importe le nom qui serait donné à la démarche du moment que les idées s’accordent !

Télécharger le communiqué

Télécharger les propositions de la ministre.

DONNEZ VOTRE AVIS DANS LE FORUM

< Retour