Accueil > Le réseau ACEPP > Des prises de position

Juin 2014 - Travail social : Participons à l’avenir de nos métiers

Lancée en janvier 2013, la réforme du travail social tend à s’accélérer avec la publication des rapports visant la ré-ingénierie des diplômes du travail social qui n’apparaissent pas représentatifs de la réalité des professionnels et répondent manifestement à d’autres logiques.

Le Collectif Avenir Educs, l’Aformeje - Association pour la formation au Métier d’Educateur de Jeunes Enfant dont fait partie de l’Acepp, invitent les professionnels du travail social, formateurs, chercheurs, étudiants, professionnels de terrain, associations, étudiants et syndicats concernés par la refonte des métiers du social à se joindre à eux et à signer la pétition afin d’interpeler le Ministère des Affaires Sociales (notamment la Commission Professionnelle Consultative), et les instances gouvernantes d’UNAFORIS (Union Nationale des Etablissements de Formation et de Recherche en Intervention Sociale).

Par cet appel nous exprimons :

1- Notre refus de toute nouvelle réforme des diplômes et classification des métiers qui n’aurait pas été concertée avec les acteurs concernés.

2- Notre volonté de préserver une logique de métiers dont l’un des aspects est la forte qualification pour l’accompagnement direct auprès des publics.

3- L’impérieuse nécessité de reconnaître et consolider les dimensions cliniques dans tous les métiers de la relation et du lien social qui respectent des temporalités particulières, s’appuient sur des pratiques renouvelées et des dynamiques individuelles et collectives.

En plus de souffrir d’un évident déficit de concertation et d’un manque de diffusion, les scénarios proposés témoignent :

- d’une stratégie de disparition des métiers, de leurs valeurs, et de leur histoire, en tant qu’espaces d’autonomie, de socialisation et de responsabilité, au profit d’une logique de rationalisation et de compétences individuelles.
- d’une volonté de banaliser et d’économiser les actuels niveaux de qualification en faisant passer au second plan la relation avec les personnes accompagnées et délégitimant les professionnels les plus proches des publics, notamment par la transformation des actuels niveaux III en "Intervenant Social, Coordinateur projet" , tout en proclamant par ailleurs les droits des usagers.
- d’un manque de réflexion sur la place et la durée des stages dans la formation garants de l’apprentissage d’une posture clinique et de sa mise au travail en formation.

C’est pourquoi nous exigeons d’être entendus et de participer, comme acteurs de terrain, à la réflexion et aux décisions concernant l’avenir de nos métiers.

Pour signer la pétition

Cette pétition est soutenue par :
- La FNEJE - Fédération Nationale des Educateurs de Jeunes Enfants
- L’ONES - Organisation Nationale des Educateurs Spécialisés
- REZO Psychasoc

< Retour

Commentez, partagez votre expérience, posez vos questions


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes vous ? (obligatoire)