Accueil > Le réseau ACEPP > Des pratiques

Saint-Céré (Lot)

Se rencontrer dans l’action créative

Se rencontrer dans l'action créative

Des crèches et un foyer d’adultes en situation de handicap nouent des relations pérennes depuis quelques mois. L’ouverture à la diversité se vit au travers de projets artistiques.

Des échanges complices lors de fêtes puis des rencontres…, c’est ce que vivent les enfants, parents, professionnel-le-s des crèches parentales du Lot et les résidents et professionnel-le-s du foyer Handi-aide de Saint-Céré. Une de leur salariée, également maman au multiaccueil, a fait le « trait d’union ». Mais comment aller plus loin ? Comment amplifier ces échanges ? Comment donner une forme commune aux volontés partagées par ces deux mondes ?

En septembre 2014, à l’initiative de la Fédération des crèches parentales du Lot Acepp 46, une rencontre avec le foyer s’est concrétisée qui a émerger un projet de création culturel autour du vivre ensemble dans la diversité, mêlant les préoccupations des tout jeunes enfants et la mal et non voyance d’adultes. Deux pistes en sont sorties : la création de tapis de lecture et d’un kamishibai .

Mon monde en tapis de lecture

Evelyne Sauvanet, coordinatrice de l’Acepp 46 et responsable adjointe du multiaccueil La Coccinelle de Saint Céré en témoigne : « Petit à petit, ce projet rassemblant cinq crèches et le foyer a trouvé son rythme. Plusieurs réunions ont été nécessaires avec les divers acteurs ainsi qu’une formation sur la création-animation de tapis de lecture avec les professionnel-le-s petite enfance et spécialisé-e-s. »
Pour traduire le vivre ensemble dans la diversité, le groupe est parti sur les représentations que chacun a du monde selon ses habitants, la végétation, les animaux, la situation de handicap… Il a dessiné, créé des patrons de couture pour former les tapis. Une recherche de fonds sonores s’est faite au foyer et parallèlement un choix de livres thématiques s’est constitué.
Quatre tapis -Europe, Amérique, Afrique et Asie- ont ainsi été créés avec des incrustations de tissus. L’ensemble s’appelle « Mon monde ». Ce titre, traduit dans de nombreuses langues et aussi en braille, est entièrement brodé dans un livre en tissu, objet à manipuler, toucher, caresser... Très riche pour l’exploration tactile, les formes et les couleurs, les enfants découvriront que dans le langage, des différences existent mais qu’on peut communiquer.
Pour faciliter le travail de confection, les résidents du foyer font les coupes et le bâti des tissus choisis ensemble, les parents et grands-parents des crèches, les finitions. Les travaux de couture, bien engagés, devraient être finis avant l’été.

Dès novembre 2014, les résidents du foyer ont proposé des temps musicaux et de lecture en braille aux enfants dans deux crèches. C’était une grande première ! Même s’ils pratiquent la musique et d’autres activités comme la couture, le dessin, la peinture… au foyer, ils n’avaient encore jamais expérimenté leur pratique auprès des jeunes enfants. De leur côté, les professionnel-le-s petite enfance se sont engagé-e-s dans une démarche d’échange, de bienveillance et de respect. Pour les enfants, cette situation est inédite et le contact passe par la voix, les gestes qui créent les sons, le toucher… Ces animations connaissent un réel succès.
L’Acepp 46 va mettre Mon Monde, la malle et ses tapis-continents à la disposition de son réseau, soit une mallette et ses livres par continent. Si une crèche fait une action importante, elle pourra demander la malle complète. Sinon, un ou deux tapis de lecture par structure tourneront chaque mois et demi pour que tout le réseau puisse en bénéficier. Des temps d’intervention de lecture en braille et musique par les résidents du foyer pourront aussi accompagner le périple des tapis.

Lanz et Pompon en théâtre d’images

Sur le thème du handicap, un groupe de professionnel-le-s de l’Acepp 46 et le foyer a écrit l’histoire de Lanz et Pompon pour un kamishibai. Inspirée d’une histoire vécue, le cheval non voyant et l’âne solitaire s’entraident pour traverser un champ, s’alimenter… Une fois l’histoire écrite, le foyer a créé les images ainsi qu’un fond sonore qui valorise la mise en scène. Sur ce même principe, le foyer va créer d’autres fonds sonores pour accompagner de nouvelles réalisations construites par d’autres professionnelles des crèches au cours de l’année 2014.
Par la magie du décor animé et du fond sonore, par la diction de l’histoire entendue en off (l’intervenant se positionne derrière le butai), les enfants de tous les âges sont captivés. Les tout-petits s’intéressent aux rythmes, illustrations et couleurs de l’histoire ; les grands sont dans l’histoire, pris par le suspens, les émotions des personnages, l’action… Cela sollicite beaucoup leur imaginaire. En le créant entièrement, on colle aux besoins de l’enfant et on adapte les thèmes, les couleurs, les mots, le vocabulaire, les sentiments.
Cette rencontre d’adultes avec les enfants, ces échanges, cette communion dans l’action créative, c’est une aventure humaine et sensible en devenir pour tout le réseau des crèches du Lot !

Propos recueillis auprès d’Évelyne Sauvanet,
Fédération des crèches parentales du Lot
à retrouver dans La Gazette de l’Acepp n°114 page 14.

< Retour