Accueil > Le réseau ACEPP > Des pratiques

Mons-en-Barœul (Nord)

Une cabane dans les arbres pour se ressourcer ensemble, enfants et parents

Charlotte et Marie
Présidente et secrétaire de La Cabane

Six mamans accueillantes d’un atelier parents-enfants : Charlotte, Carmen, Marie, Milouda, Alexandra et Charlotte se sont connues à l’atelier Parents Enfants qu’animait Marie en tant que référente famille dans un centre social de Mons-en-Baroeul.

« Ensemble, nous avons eu envie d’autre chose. À partir d’octobre 2012, nous avons rêvé d’un lieu où les fondamentaux seraient l’écoute, la bienveillance, la valorisation des parents… du cousu-main pour les familles et du haut-perché où l’on a envie de se ressourcer comme dans une « cabane » en haut d’un arbre…

Comment se déroule un atelier de motricité, d’éveil sensoriel et de lecture d’albums ?
C’est le lundi après-midi et le jeudi matin que nous ouvrons l’atelier pour les familles avec enfants de 0 à 3 ans à la Maison de la petite enfance de Mons-en-Baroeul, grâce à l’intervention de la ville. Deux à trois accueillantes par atelier. Des parents arrivent plus tôt pour nous aider à mettre en place. Petit à petit la salle s’anime : les parents s’y posent avec leurs enfants, viennent s’asseoir. On prépare une infusion, un thé avec de la menthe qu’un parent a apporté. Là, un espace pour les bébés, ici, les mamans peuvent allaiter, se reposer et même dormir ! Plus loin on joue dans les tissu, d’autres racontent une histoire avec les livres de la bibliothèque sur un thème qu’ils ont eu envie de creuser : aujourd’hui, la couleur de peau des enfants de couples mixtes, la prochaine fois, ce sera le « pipi-caca »… Deux mamans contentes de se retrouver discutent tranquillement pendant que les enfants découvrent l’espace.
Aucun atelier n’est dirigé. Tout est fait pour que les liens se créent autour des enfants et des parents. Par la disposition et l’aménagement de l’espace, le matériel utilisé, les parents sont invités à entrer dans le jeu, dans la lecture autour de choses simples, qu’ils pourront reproduire chez eux. Toutes les six semaines, un intervenant musical s’installe et cinq enfants de la halte-garderie viennent aussi. Les parents se questionnent sur l’alimentation, le passage aux petits pots ? Elles inviteront une personne pour échanger leurs compétences. Il n’y a pas de leçon à faire aux parents, ce qu’ils ont à dire doit être entendu.

D’un lieu ressource à la cohésion sociale... Quel intérêt pour les familles ?
À ce jour, vingt-cinq familles sont adhérentes. Elles sont venues de bouche à oreilles, l’atelier ne faisant pas de publicité. Il faut dire que les six accueillantes sont sur le terrain de la ville, que le succès et le sérieux des ateliers commencent à être connus. Le CCAS, le CMP, la Maison de la petite enfance et aussi la bibliothèque, la crèche, la halte-garderie… nous envoient des jeunes parents. Notre engagement citoyen est moteur : si les gens sont bien, ils aimeront leur ville, si les parents sont bien, les familles entre elles iront bien. Nous assumons notre position de médiatrices de la mixité sociale et culturelle et favorisons l’intergénération. Nous sommes parents nous-mêmes, alors nous appréhendont les familles sans les juger, les orientons quand elles ont une difficulté à résoudre, proposnos des pistes, les renforcons dans leurs compétences, tissons un lien fraternel d’égales à égaux…
Colline, la fédération Acepp Nord-Pas de Calais nous accompagne depuis le début. Formations au soutien méthodologique, rencontres avec d’autres projets autour de la parentalité, cette mise en réseau est fondamentale. Nous retrouvons d’autres jeunes projets qui ont en commun d’aller vers tous les parents, d’être dans la proximité sur leur commune, de favoriser les actions collectives d’habitants, partenariales et associatives même si les réalités sont différentes de l’un à l’autre.
Dans quelques jours, un comité de pilotage va réunir tous les partenaires, attentifs à notre évolution. Le moment est charnière : nous préparons l’été où les ateliers seront délocalisés dans les jardins de la ville et au regard du succès des ateliers nous nous demandons jusqu’où nous pourront poursuivre sans salariés et sans local dédié ? »

Aller plus loin : La Cabane dans les arbres s’adresse aux enfants et aux personnes en contact avec lui : parents, futurs parents, membres de la famille, professionnels) ; elle met en place des actions (ateliers de motricité, d’éveil sensoriel et de lecture d’albums) dans un climat de bienveillance entre toutes les personnes, enfants comme adultes.
lacabanedanslesarbresATgmail.com

< Retour