Accueil > La boite à docs "Animer et gérer" > La fonction employeur

Une convention qui détermine les emplois

Une des particularité de cette convention est de proposer de classer les emplois en fonction d’une grille à critères.

L’application de la convention collective révèle avec précision la manière dont l’ensemble des emplois est organisé dans le projet associatif : en positionnant tous les profils de poste à l’aide d’un système de classification. Chaque emploi est ainsi décrit en termes de fonctions, niveaux de responsabilités et compétences requises, base pour le calcul de la rémunération. Des étapes indispensables, impliquant tantôt les responsables associatifs tantôt les responsables techniques et directeurs.

Etape 1 : Définir le cadre global des missions et fonctions déléguées à l’équipe salariée Dans cette première phase, l’association employeur reprécise le cadre de l’action : en effet, la mise en œuvre du système de classification est initiée par les responsables associatifs et sous leur responsabilité. Le premier objectif est bien alors d’expliciter les fonctions qui sont assumées :
-  par les bénévoles responsables associatifs seuls (pas de délégation) ;
-  par les bénévoles et l’équipe de salariés (délégation partielle), à ce stade il n’est pas utile de détailler précisément qui fait quoi, mais plutôt les grandes sphères de responsabilité ;
-  par les salariés seuls (délégation totale).

Étape 2 : Distinguer les différents profils de poste dans les missions et fonctions déléguées à l’équipe salariée En s’appuyant sur votre organisation actuelle, il s’agit là de mettre à plat le découpage des postes et des responsabilités. Cela suppose de prendre de la distance par rapport aux salariés qui occupent actuellement ces postes, comme dans une posture de recrutement : "Comment constituer une équipe qui mettra en œuvre notre projet d’établissement dans tous ses axes (social, éducatif et pédagogique) en respectant les finalités et valeurs de notre projet ?"

Étape 3 : Décrire chaque profil de poste : rôles, niveaux de responsabilité et compétences nécessaires traduits en coefficient minima et maxima -la pesée de l’emploi A cette étape doit être rédigée une description détaillée de chaque profil de poste. C’est à ce stade que la grille de classification de la convention collective avec les huit critères sera utile pour évaluer les compétences nécessaires à l’exercice de l’emploi.

Étape 4 : Faire le rapprochement avec les emplois repères de la CCN  : situer chaque profil dans un emploi repère, comparer les minima et maxima Cette étape a pour objectif de rapprocher les profils de poste ainsi définis avec les emplois repères. En effet, pour donner un cadre de référence commun national aux emplois, la convention collective a défini quinze emplois repères.

Étape 5 : Revisiter et valider l’ensemble des profils de poste (emplois) Après avoir défini le cadre et la structure de l’ensemble des emplois lié à l’association (étapes 1 et 2) puis avoir détaillé chaque profil individuellement en le rapprochant d’un emploi-repère (étapes 3 et 4), cette étape sert à évaluer la cohérence et l’équilibre de l’ensemble et à valider les emplois.

Étape 6 : Rédiger la fiche de poste individualisée pour chaque salarié Cette étape finale va mener au calcul de la rémunération. Pour ce faire, la fiche de poste individualisé de chaque salarié prendra en compte les compétences que le salarié a développées dans son poste (rôles, niveaux de responsabilité, calcul du coefficient et de la rémunération de base).


Dans la boite à outils vous trouverez plus de 15 fiches qui vous aideront dans cette fonction

La suite de la page est réservée aux adhérents de l'ACEPP.
Pour vous connecter, utilisez vos codes d’accès. - Se connecter

< Retour