Menu Fermer

Penser la place des hommes, pères et professionnels en crèche

Aujourd’hui, la place des hommes en petite enfance semble se heurter à bien des résistances pour les pères et encore plus pour les professionnels.

Si pour les pères les perceptions et injonctions d’une société patriarcale font place à de nouveaux modèles où ils sont enfin autorisés et même incités à prendre soin de leurs enfants, du chemin reste à parcourir. Les mouvements féministes post 68, les allongements progressifs du congé paternité ont marqué des étapes essentielles et pourtant accueillir les pères, les écouter, leur faire place et les y reconnaître auprès des jeunes enfants n’est pas encore une évidence pour toutes et tous. Quant aux pères eux-mêmes, ils investissent diversement leur rôle parental. Les déséquilibres choisis ou subis entre pères et mères, en particulier dans la petite enfance, demeurent.

Concernant les professionnels hommes, force est de constater que les progrès restent minimes et lents. A ce jour, entre 1 à 3 % d’hommes travaillent dans les métiers de la petite enfance. Un constat dû à des facteurs multiples : vision genrée des métiers du soin, aprioris sur une profession qui serait ‘peu virile’, craintes infondées sur la capacité des hommes à assurer ces fonctions …

Alors que l’on incite les femmes à embrasser des carrières scientifiques ou d’ingénieures dans le but, bien légitime, d’un rééquilibrage, il serait temps de penser aussi à la place des professionnels hommes dans les métiers dits féminins.

En effet, favoriser d’une manière générale la place des hommes auprès des jeunes enfants c’est offrir à ces derniers une diversité de repères, de références, c’est aussi et surtout lutter contre les stéréotypes enfermants où les filles s’occuperaient des soins et les garçons seraient plus moteurs et tournés vers l’extérieur. Une préoccupation à relier à la charte nationale d’accueil du jeune enfant dans son principe 7.

Pour les pères, être accueillis, écoutés c’est aussi source de réconfort dans la période si particulière et si bouleversante qui succède à une naissance. 

Alors comment accueillir ?  Comment faire de la place ? Pourquoi est-ce important de favoriser un équilibre entre les femmes et les hommes auprès des jeunes enfants ?

C’est sur l’ensemble de ces questions que Romuald Jean-dit-Pannel viendra nous éclairer en s’appuyant notamment sur sa pratique en crèche. 

Notre conférencier : Romuald Jean-dit-Pannel

Maître de Conférence à l’Université de Franche-Comté,
Docteur en Psychopathologie Psychanalytique de l’Université Paris Ouest (UPO)
Psychologue clinicien en crèches et analyse des pratiques 

Une conférence présentée par Claire Gougeon et Tanguy Nivet pour l’Acepp nationale

Télécharger la présentation 

Pour vous inscrire (gratuit et obligatoire)