Cet espace est réservé aux adhérents "associations et SCIC" du réseau Acepp.
Pour accéder aux pages protégées : Login


La crise covid - rentrée 2022

Tout au long de cette crise, nous vous proposons un document partagé dans lequel nous mettrons toutes les infos que nous avons. Vous y trouverez les dernières infos sur le port du masque et les fêtes, réunions mais aussi l'obligation vaccinale...
Crise covid - journal

Webinaire du 6 octobre 2022: Fonction phorique, rythme et développement de l’enfant - Webinaire animé par Pierre Delion,professeur émérite à la faculté de médecine de Lille, pédopsychiatre et psychanalyste



Colloque des 20 et 21 mai 2022

Cycle de conférences

Révoir toutes les conférences "penser l'après" et "Autour de la Charte nationale pour l'accueil du jeune enfant "
Voir ou revoir les conférences

Campagne d'adhésion


La vague de chaleur

Plusieurs axes d’attention en cette période de forte chaleur
Les enfants
la DGCS a fait des recommandations
DGCS - Canicule 2022 - Modes d'accueil de jeunes enfants et soutien à la parentalité - 14 juin 2022
Pour mémoire
  • Fermer les volets, les stores et les rideaux des façades les plus exposées au soleil durant toute la journée ;
  • Vérifier la température des pièces et avoir une solution de repli dans un endroit plus frais ;
  • Mettre à l’ombre des enfants - éviter les expositions au soleil ;
  • Adapter les activités et les sorties à l’extérieur et privilégier les lieux ombragés et les activités rafraîchissantes (baignoires, jeux d’eau, pataugeoires…
  • Limiter / interdire les efforts intenses, les activités sportives ;
  • Rafraichir les enfants et les nourrissons : utilisation de brumisateurs, protection du corps par des vêtements clairs pour éviter l’exposition solaire directe de la peau et du cuir chevelu ;
  • Appliquer des crèmes solaires ;
  • Arroser les cours ou les préaux ;
  • Mettre en dortoirs climatisés les enfants en bas âge ;
  • Inciter les enfants à boire régulièrement (toute les heures), au verre, au biberon ;
  • Adapter les menus, privilégier les fruits frais ou en compotes, et les légumes verts, proposer des yaourts ou fromages blancs sauf contre-indication ;
  • Sensibiliser les parents le soir lorsqu’ils viennent chercher leurs enfants.
Le référentiel bâtimentaire indique aussi
“En période de forte chaleur ou de canicule, il est recommandé …/…. que la température intérieure ne soit pas inférieure de plus de 5° à 7°C par rapport à la température extérieure à l'établissement …./…
La ventilation naturelle ou par ventilateurs à associer à l'ombrage (même temporaire) est à privilégier.”

Les professionnels et salariés
La Direction Générale du Travail (DGT) a bien rappelé que dans le DUERP, ce point doit être traité et dans ce cadre envisager les mesures de préventions appropriées notamment :
  • le renouvellement de l’air des locaux soit par ventilation mécanique soit par ventilation naturelle permanente
  • la mise à disposition d’eau fraîche
  • la sensibilisation des salariés sur les risques liés aux fortes chaleurs : boire régulièrement de l’eau et éviter les boissons alcoolisées ; porter des vêtements légers, de couleur claire et absorbant l’humidité ; se couvrir la tête en extérieur.

Droits des salariés – rappel sur le droit de retrait
En l’absence de mesures prises par l’association, le salarié peut chercher à mettre en œuvre son droit de retrait. Celui-ci consiste, pour tout salarié se trouvant dans une situation de travail qui présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé, d’une part d’en informer l’association et d’autre part de se retirer de cette situation.
Attention : le danger grave est celui qui est susceptible de provoquer un accident ou une maladie entraînant la mort ou paraissant devoir entraîner une incapacité permanente ou temporaire prolongée. Il ne s’agit donc ni d’un simple inconfort ni du danger inhérent au travail lui-même.


Accueil des familles ukrainiennes

La DGCS (Accueil Ukrainiens - Recommandations modes d'accueil du jeune enfant et soutien à la parentalité) , la Cnaf viennent de s’organiser pour faciliter l’accueil des familles déplacées venant d’Ukraine.
La gratuité pour les familles en PSU
« Les administrateurs de la Cnaf ont approuvé la gratuité de l’accueil en crèche pour tous les enfants des personnes bénéficiaires de la protection temporaire comme celles ayant fui l’Ukraine », pour l’année 2022.
Donc pour ces familles le barème est à 0. Nous vous invitons à adapter vos logiciels de facturation pour identifier ces heures d'accueil. Pas d’information pour l’instant sur les documents à conserver (mais les Caf devraient avoir des informations plus précises dans les prochains jours ) : nous vous invitons à conserver au moins la photocopie de l'autorisation provisoire de séjour que la famille a obtenue
Attention pour les micro-crèches en PAJE ou pour l’accueil chez une assistante maternelle : pour l’instant ces familles n’ont pas accès au CMG-PAJE.

Se signaler aussi bien pour les crèches que les actions d’accompagnement à la parentalité
Afin de faciliter l’accueil de ces enfants, les crèches doivent signaler leurs places disponibles auprès du préfet de leur département, chargé de l’accueil des déplacés d’Ukraine. Les établissements d’accueil de jeune enfant sont aussi invités à faire connaître leur offre de services sur la plateforme Internet « Je m’engage pour l’Ukraine » https://parrainage.refugies.info/ (le 6 avril- le site n’a pas encore été modifié mais cela ne va certainement pas tarder)

Des formalités d’inscription centrées sur la santé et la vaccination
Lors de l’admission des enfants, ne pas oublier de demander un certificat médical de moins de deux mois et des documents attestant du respect des obligations vaccinales en vigueur. Sachant qu’en cas de vaccinations manquantes, il peut y avoir une admission provisoire de 3 mois, temps nécessaire et suffisant à une mise en conformité ou un début de mise en conformité.
Un appel à vigilance est fait sur la tuberculose : en effet malgré un taux de vaccination dépassant les 90%, cette maladie n’est pas éradiquée en Ukraine.

Des ressources
La note de la DGCS souligne l’importance de proposer et de mettre en place des activités destinées à faciliter l’expression des enfants (arts plastiques etc.).
Dans la note :
  • Des liens vers des ressources pouvant aider à accueillir des jeunes enfants.
  • Une liste d’ouvrages pour enfants d’auteurs ukrainiens

Et